Les risques de l’automédication

Courir chez la pharmacie pour acheter des médicaments ou se précipiter vers sa boîte à pharmacie quand on va mal, tout le monde l’a déjà fait. De plus en plus de gens ont actuellement recours  l’automédication au lieu de se faire consulter. Pourtant, cela peut présenter de risques qui peuvent nuire à la santé et entraîner de graves conséquences. Découvrez ainsi dans ce présent guide les multiples dangers de l’automédication.

Pourquoi de plus en plus de gens se précipitent dans l’automédication ?

Si beaucoup de gens ont aujourd’hui recours à l’automédication, c’est tout d’abord grâce au fait que des milliers de médicaments sont accessibles à tout le monde sans ordonnance. Doliprane, ibuprofène, pastilles pour la gorge, etc., la pharmacie propose un nombre pléthorique de médicaments facilement accessibles. Aujourd’hui, on compte plus de 300 médicaments en vente libre-service. La plupart des personnes préfèrent demander les avis de leur pharmacien sur le médicament. D’autant plus, l’automédication est privilégiée par les pouvoirs publics et l’Union Européenne. En outre, les différentes publicités sur la télé ou internet encouragent les gens à préférer l’automédication. De plus, c’est très pratique. Cela ne vous oblige plus à prendre rendez-vous chez le docteur. Pour finir, si une personne a recours à l’automédication c’est tout simplement par peur de se faire diagnostiquer.

L’automédication, les risques

Il est vrai que l’automédication facile beaucoup de chose, mais la consommation des médicaments ne se fait pas n’importe comment. D’ailleurs, la pratique de l’automédication peut représenter des interactions dangereuses entre certaines molécules et d’autres effets indésirables surtout pour les personnes à risques.

Les gens novices dans le monde médical peuvent consommer certains médicaments sans connaître leurs compositions et leurs effets secondaires. Il est vrai que les différents composants sont disponibles sur la notice du produit, mais seuls les médecins et les pharmaciens ont la capacité de déchiffrer certaines nominations.

Dans certains cas, 2 médicaments sont incompatibles et ne peuvent pas ingérer ensemble. Dans le cas contraire où les médicaments sont consommés ensemble, de conséquences graves peuvent se survenir. Cela peut entraîner jusqu’à l’hospitalisation. Il se peut également que la personne malade se trompe sur les symptômes, ce qui peut conduire à la consommation du faux médicament. De ce fait, dans la majorité des cas, l’état s’aggrave. D’où la nécessite de se faire diagnostiquer par un médecin.

Lorsqu’on pratique de l’automédication, on a tendance à ne pas respecter des dates de péremption. Par contre, cela peut engendrer de graves conséquences. Certains peuvent être la source de troubles neurologiques et d’accidents cardio-vasculaires. À part cela, bon nombre de personnes sont allergiques à un ou plusieurs composants d’un médicament. Seul leur médecin traitant sait sur quel médicament son patient doit opter pour éviter une certaine réaction allergique.

Certes, l’automédication est une grande utilité pour une urgence. Néanmoins, pour pratiquer cela, il reste important de demander l’avis d’un expert comme un pharmacien. Il est aussi nécessaire de se faire consulter après pour ne pas aggraver la situation. Par contre, dans certaines maladies, l’automédication est à proscrire. Certains médicaments ne sont pas en libre-ventes et nécessite une ordonnance validée.